Veterans and Remembrance Day

 

With Veterans Day or Remembrance Day or whatever you want to call it happening this week, I would like to take a personal reflection on how we treat our veterans and servicemen and women in our country. As someone who has the military in their blood and has had many family members serve and even lose their life in the Canadian Armed Forces, Veterans and how we take care of them is important to me. It's sad to say but realistically veterans are not cared about 365 days a year in our country politicians tend to bring them up the week before Remembrance Day and then right after November 11th they're forgotten about again until the 1st of November. Veterans have to fight their own government in the courts and at Legion Halls all the time. I think Brock Blaschek said it best when he said “ I was prepared to die in the line of duty what I wasn't prepared for was Canada turning his back on me”. This is the feeling of many veterans when they come back to Canada as a lot of the time the treatment is not equal between veterans depending on when they served and when they got out. We need to establish an equal pension for every veteran if some MPS can get a pension of $90,000 I think a brave soldier who served in Afghanistan should be able to get his or her rightfully deserved pension. Peter Stoffer former NDP MP was a champion of veterans issues in the House of Commons and for the NDP serving as the Veterans Affairs critic and now aiding veterans when suing the federal government he's a prime example of what our country and our party needs. People who will fight for veterans to defend their honor and to make sure they can have a good life after they served our country. The moral of the story is that we as a country need to make sure our veterans can live comfortably and have a great life after military service. I would also encourage anyone who can go out on Sunday to A Remembrance Day ceremony please do we need to remember the past and honor those who served.

Lest we forget

À l’occasion de la Journée des anciens combattants ou du jour du Souvenir, ou ce que vous voudriez que ce soit dit cette semaine, j’aimerais réfléchir personnellement à la façon dont nous traitons nos anciens combattants et nos militaires canadiens. En tant que personne qui a les forces armées dans le sang et comme de nombreux membres de sa famille ont servi et même perdu la vie dans les Forces armées canadiennes, les anciens combattants et la façon dont nous les prenons en charge sont importants pour moi. C'est triste à dire, mais dans la réalité, les anciens combattants ne se soucient pas de nous 365 jours par an dans notre pays, les politiciens ont tendance à les évoquer la semaine précédant le jour du Souvenir. Ils sont ensuite oubliés jusqu'au 1er novembre, juste après le 11 novembre. Les anciens combattants doivent constamment se battre contre leur propre gouvernement devant les tribunaux et dans les salles de la Légion. Je pense que Brock Blaschek a dit le mieux quand il a dit: «J'étais prêt à mourir dans l'exercice de mes fonctions, ce pour quoi je n'étais pas préparé si le Canada me tournait le dos». C’est le sentiment de nombreux anciens combattants lorsqu’ils rentrent au Canada, car souvent, le traitement n’est pas le même pour tous les anciens combattants, selon le moment où ils ont servi et quand ils sont sortis. Nous devons établir une pension égale pour chaque ancien combattant si un député peut obtenir une pension de 90 000 dollars. Je pense qu'un courageux soldat qui a servi en Afghanistan devrait pouvoir bénéficier de sa pension légitimement méritée. Ancien député néo-démocrate, Peter Stoffer était un défenseur des droits des anciens combattants à la Chambre des communes. En tant que porte-parole du ministère des Anciens Combattants, il aide maintenant les anciens combattants à poursuivre le gouvernement fédéral, ce qui en fait un excellent exemple des besoins de notre pays et de notre parti. Des gens qui se battront pour les anciens combattants afin de défendre leur honneur et de s'assurer de pouvoir mener une belle vie après avoir servi notre pays. La morale de cette histoire est qu’en tant que pays, nous devons nous assurer que nos anciens combattants peuvent vivre confortablement et avoir une belle vie après le service militaire. J'encourage également tous ceux qui peuvent se rendre le dimanche à une cérémonie du jour du Souvenir, s'il vous plaît, devons-nous nous souvenir du passé et rendre hommage à ceux qui ont servi?

Ne l'oublions pas

-Alexander Kernick Orleans NDP Youth Director

Showing 2 reactions

Please check your e-mail for a link to activate your account.
  • Marie Anderson
    commented 2018-11-10 21:46:47 -0500
    Very nice and well said alex..you have your moms gift for words…beautiful….lest we forget
  • Jeannine Laugher
    commented 2018-11-10 19:12:46 -0500
    So Well Said Alex